SAMEDI 20 OCTOBRE 2018
Bernard Mondon
Il est né à Carpentras en 1951.
Au cours d’un long exil professionnel à Paris puis à Lyon, il est resté proche du Ventoux en lui consacrant plusieurs livres. Aujourd’hui, de nouveau au pied de la montagne,
il dirige la revue Les Carnets du Ventoux.
 
 bibliographie
aux éditions Équinoxe
Le Mont-Ventoux, 1993
Les grandes heures du Tour de France au Ventoux, 1994
Vies et Mémoires de Cigale, 1995
Petite anthologie de la Cigale, 2000
Mont Ventoux, terre d’alliance (Photographies Steffen Lipp)
Petite anthologie du mistral, 2004
Prénoms de Provence, 2012
Une certaine Provence (Photographies de Franck Bel), 2016
aux éditions Alain Barthélemy
Autour du Ventoux avec Firmin Meyer, 1999
Voyages au Mont Ventoux,2003
aux éditions Alpes de Lumière
Le Mont Ventoux, encyclopédie d’une montagne provençale, coordonnateur, 2007
aux éditions Esprit des Lieux
Ventoux, versant littéraire,2018
 
conférence-lecture évoquant les écrivains inspirés par le mont Ventoux depuis le XIVe siècle

Depuis la fameuse lettre rédigée au XIVe siècle par Pétrarque relatant son ascension au sommet jusqu’aux magnifiques évocations de René Char au XXe siècle, le mont Ventoux a été un
authentique site d'inspiration littéraire.
 
C’est ce que Bernard Mondon, auteur de nombreux livres sur cette montagne dont une anthologie littéraire, entouré de trois lectrices, rappelle au cours de leur conférence-lecture.
 
Ils souhaitent entraîner le public à la rencontre de ces nombreux écrivains-voyageurs ayant porté un regard furtif vers la belle silhouette du Ventoux. (Madame de Sévigné, Alexandre
Dumas, Théophile Gautier, Stendhal, Paul Claudel... )
Ils évoquent ensuite les félibres Mistral, Aubanel, Roumanille… puis, les poètes René Char, Philippe Jaccottet, Pierre-Albert Jourdan.
Ils vont également à la rencontre d’Albert Camus une nuit au sommet mais aussi de nombreux conteurs et romanciers, d’Alphonse Daudet à René Barjavel en passant par André de
Richaud et Jean Proal qui ont installé sur les lieux les héros de leurs
aventures parfois cocasses, souvent tragiques. Ils ouvrent enfin le livre des chroniques d’Antoine Blondin, de Lucien Bodard et de Louis Nucéra, venus dans le sillage des coureurs du Tour de France pour révéler un Ventoux tantôt du ciel, tantôt du diable !
 



Créer un site
Créer un site