ACCUEIL | ENJEU(X) | RENCONTRES | RESIDENCES | BLOG NEWSLETTER | SOUTENIR | CONTACT |     
>Catégorie : 2020


N'oublions pas l'Afrique

Bill Gates  /. Le Monde
 

Ces dernières semaines, je me suis entretenu avec des dizaines d'experts à propos du Covid-19 et les faits montrent clairement que la maladie ne frappe pas tout le monde de la même manière : elle tue davantage les personnes âgées que les jeunes, les hommes que les femmes et touche les plus démunis de manière disproportionnée. Il n'existe en revanche aucune donnée montrant que le Covid-19 discrimine en fonction de la nationalité. Le virus SARS-CoV-2 ignore totalement les frontières.

J'aborde ce point car depuis que le monde a découvert l'existence de ce virus, début janvier, les gouvernements se sont concentrés sur leur propre réponse nationale : comment protéger les personnes résidant sur leur territoire ? Ce qui est compréhensible. Mais face à un virus aussi contagieux et largement répandu, les dirigeants doivent également comprendre que tant que le SARS-CoV-2 est présent quelque part, il nous concerne tous.

De nombreux pays à faible et moyen revenus n'ont pas encore été durement touchés par le Covid-19. Et nous ne savons pas encore exactement pourquoi. Ce que nous savons, c'est que la maladie finira par se propager largement dans ces pays et que, sans une aide supplémentaire, le nombre de cas et de décès sera probablement supérieur à tout ce que nous avons vu jusqu'à présent. Considérez ceci : le Covid-19 a submergé des villes comme New York, mais les chiffres suggèrent qu'un hôpital de Manhattan, à lui seul, dispose de plus de lits en soins intensifs que n'en ont la plupart des pays africains. Des millions de personnes pourraient mourir.