ACCUEIL 
    FLUX RSS  
  NEWSLETTER 
 

LA MER DEMONTEE

Lundi 19 Juillet 2021
LA MER DEMONTEE
La mer demontée
 
J'avais 3 jours devant moi, je dis, tiens, je vais aller voir la mer.
Je prends le train, j'arrive là-bas. je vois le portier de l'hôtel.
Je lui dis: Où est la mer ?
Il m'dit:
- La mer, elle est démontée.
Ah mais j'dis:
-Vous la remontez quand ?
Il m'dit:
- C'est une question de temps.
Je lui dis:
-Moi, je suis ici pour 3 jours.
Il m'dit:
- En 3 jours, l'eau a le temps de couler sous le pont.
Je dis:
- Le pont ? Merci, je vais attendre demain.
Alors le lendemain, je demande où est le pont?
Il m'dit:
- Le pont ? quel pont ?
Ben j'dis:
- Le pont quoi?
Il m'dit:
- Y a pas de pont !
Je lui dit:
- Comment, il n'y a pas de pont ?
Il m'dit:
- Non, il y en avait un, mais on l'a démonté !
Comment je dis:
- Vous démontez tout, ici alors ?
Il m'dit:
- C'est la guerre !
Ben j'dis:
- Vous la remontez quand ?
Il m'dit:
- Tout les 20 ans !
Ben j'dis:
- Moi, je suis ici pour 3 jours.
Il m'dit:
- En 3 jours, vous avez des chances.
J'dis :
- Bon, je vais attendre demain.
Alors le lendemain, je m'dis, tout de même,
Avant de partir, faut que je me débrouille pour voir la mer
Je vois le portier de l'hôtel
Je lui dis:
- je voudrais voir la mer.
Il m'dit:
- C'est pas possible !
Ben, Je lui dis:
- Pourquoi ?
Il m'dit:
- Parce que c'est la fête !
Ah j'dis:
- C'est la fête ?
Il m'dit:
- Oui, alors, on fait le pont.
Alors j'dis:
- Si vous refaites le pont, je vais pouvoir voir la mer.
Il m'dit:
- Non, parce qu'il y a le feu d'artifice.
Ben j'dis:
- Le feu d'artifice, je le verrai de la mer
Il m'dit:
- Vous le verrez mieux de votre chambre.
Ben j'dis:
-Ma chambre, elle ne donne pas sur la mer.
Ben Il m'dit:
- Le feu d'artifice non plus !
Ben je dis:
- je m'en fous moi de votre feu d'artifice. je veux voir la mer.
Il m'dit:
- C'est pas possible ! Pas possible !
Je lui dis:
- Comment ? Comment ?
Il m'dit:
- Non, parce qu'il y a les gradins !
Je dis:
- Quels gradins ?
Il m'dit:
- Ils ont mis des gradins sur la plage pour voir le feu d'artifice.
J'dis:
- Ils ont mis des gradins ? Ils ont mis des gradins ?
 
Alors moi, je viens de Paris, je prends le train
Je me donne du mal, tout ça ...
Alors Il m'dit:
- Pleure pas, tu la reverras, ta mer !
Et moi je dis:
- je veux la voir tout de suite !
Il m'dit:
- C'est pas possible.
Alors je lui dis:
- Les gradins, vous les démontez quand ?
Il m'dit:
- Quand la mer sera remontée.
Alors j'dis:
- Vous la remontez quand la mer ?
Il m'dit:
- Quand vous serez parti !
 
Raymond Devos
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !

 
 

 
 4, rue porte de Monteux - 84200 Carpentras
 contact@voyagesdegulliver.fr

 

                        | ACCUEIL | AUTEURS | ARCHIVES | ASSOCIATION | BLOG | CONTACT |