NOTRE FESTIVAL EST LA PLUS BELLE CHOSE QUI SOIT AU MONDE

Sam. 30 Juil. 2022
NOTRE FESTIVAL EST LA PLUS BELLE CHOSE QUI SOIT AU MONDE
En savoir plus
Olivier Py vient de passer neuf années à la tête du Festival d'Avignon, la principale vitrine mondiale en matière de création scénique. Le metteur en scène, comédien, et dramaturge passe la main à Tiago Rodrigues et lui a lu une lettre pour l'occasion. "Je voulais lui dire tout simplement que notre festival, le sien désormais, est la plus belle chose qui soit au monde. En tout cas, la plus belle chose que j'ai rencontrée. C'est bien plus qu'une liste de spectacles. Beaucoup plus que ça. C'est une communauté d'esprits qui se réunit pendant trois semaines pour croire encore que le monde est beau, malgré tout. Pour créer des outils de combat, des outils d'engagement, des outils d'émerveillement, en quelque sorte pour créer de l'espérance", explique Olivier Py.

Il lui a également partagé son sentiment de responsabilité, que l'on doit avoir quand on dirige cet évènement : "Le festival résonne dans le monde comme le lieu le plus prestigieux du théâtre. Quand on va au Japon ou en Amérique latine, on est presque accueilli comme un chef d'Etat quand on est directeur de ce petit festival dans une ville du Sud, donc il y a une immense responsabilité. Et on a une responsabilité vis-à-vis de ce public qui est mêlé, qui est populaire, qui est jeune, qui est passionné. Ce public que j'ai servi, c'est presque un million de spectateurs sur ces neuf ans. Alors oui, on se sent quelquefois tout petit par rapport à l'immensité de cette tâche."

"Nous faisons quelque chose que les diplomates n'arrivent pas à faire"

Olivier Py loue le caractère unique du festivals et des spectacles que l'ont peut y voir : "C'est des expériences que l'on peut faire à Avignon : jouer une nuit entière ou faire des spectacles de 10 heures. Ou bien des choses qui sont peut être plus discrètes, comme faire sortir des détenus de prison pour qu'ils jouent Macbeth. Ou inviter une compagnie chinoise alors que c'est si compliqué et que les relations sont si compliquées. Vous savez, quelque part, nous créons la paix aussi. On a des Russes, des Ukrainiens, des Chinois qui sont présents en festival. Nous faisons quelque chose que les diplomates et les chefs d'État n'arrivent pas à faire."

Il va plus loin : "Le Festival d'Avignon va devenir dans les années qui viennent -il est déjà- l'avocat de la place de la culture dans nos démocraties et peut être dans le monde. Mais cette place de la culture n'existera que parce qu'il y a un lien avec l'Éducation nationale et une démocratie dans laquelle il n'y a pas de culture, ce n'est pas une démocratie, ça n'a pas de sens. C'est juste un audimat."



> ECOUTER L'EMISSION

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !

 
 
maison du citoyen
et de la vie associative
35, rue du collège
84200 Carpentras
 contact@voyagesdegulliver.fr





| ACCUEIL | PROGRAMMES | PRODUCTIONS | ASSOCIATION | BLOG | CONTACT |