ACCUEIL | ENJEU(X) | RENCONTRES | RESIDENCES | BLOG NEWSLETTER | SOUTENIR | CONTACT |     



FERRANDEZ Jacques



Jacques Ferrandez est né en décembre 1955 à Alger. Après sa formation à l'École des arts décoratifs de Nice, il travaille avec Rodolphe sur la série Raffini, écrivant ensuite seul des histoires provençales : Arrière-pays et  Nouvelles du pays. Il lance le premier tome de sa série phare, Carnets d'Orient, en 1987, qui comprendra en tout dix volumes. En parallèle, il travaillera avec  Tonino Benacquista sur  L'Outremangeur et La Boîte noire.
Véritable globe-trotteur, Jacques Ferrandez ramène de nombreux carnets de voyage.
Il en publiera plusieurs volumes dont Les Tramways de Sarajevo, Retours à Alger, et plus récemment Cuba père et fils, avec son fils Pierre.
Il adapte également en bande dessinée deux romans d'Albert Camus :  L'Hôte en 2009 et L'Étranger en 2013 .
Avec “Le chant du monde” chef d’œuvre de Jean Giono, Ferrandez se tourne vers la Provence de sa jeunesse et surtout son arrière-pays méconnu qui s’étend jusqu’aux Alpes.
 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

CREEN Antonin

Je suis né en 1988. J’ai grandi dans les Yvelines, mais aussi, un week-end sur deux, à Paris, où je vis maintenant pour de bon. À l’école Estienne, j’ai étudié la typographie dans l’idée de devenir graphiste : je me...

 

LAHENS Yanick

Yanick Lahens est née à  Port-au-Prince , le 22/12/1953 Yanick Lahens est une romancière.Elle fait ses études en France, avant de retourner en Haïti pour enseigner la littérature à l’Université d’État jusqu’...

 

LIMONGI Laure

Laure Limongi est écrivaine. Elle vit et travaille entre Paris, la Corse et Le Havre. Elle a publié une dizaine de livres entre roman, poésie et essai tels On ne peut pas tenir la mer entre ses mains (Grasset, 2019), Anomalie des zones profondes du cerveau (Grasset, 2015)...

 

RAHMANI Zahia

Zahia Rahmani a fait de sa biographie le matériau de son travail littéraire. Ses cinq premières années en Algérie, son père devenu harki, sa langue maternelle, le Berbère, son éducation en Franceont nourri deux livres remarqués :...

 

BAUDOIN Edmond

«Je suis sorti de l’école à 16 ans. Vers l’âge de 30 ans, l’idée de mourir sans faire du dessin tous les jours de ma vie m’est devenue insupportable. J’ai alors quitté la comptabilité pour retourner dans mon rêve...